Un malade du sida en grève des soins en reaction à la mise en place de la franchise médicale

Publié le par patdinina972

La franchise médicale fait enfin parler d'elle. Des malades font grève des soins. C'est une position totalement radicale, mais comment se faire entendre aujourd'hui dans notre société. La protestation, ici, prend une tournure tout de même dramatique. Bruno-Pascal Chevalier, malade du sida a compris qu' "à notre époque, il faut faire des choses un peu provocantes si on veut se faire entendre". Il n'est pas le seul car un malade de diabète et un patient souffrant d'insuffisance rénale ont décidé également d'arrêter tout traitement. 


arton763-b4352.jpg


Depuis le 1er janvier, une franchise égale à 50 centimes s'applique sur les boîtes de médicaments et les actes paramédicaux et 2 euros pour les transports sanitaires. Les malades bénéficiant de la CMU, les femmes enceintes et les enfants en sont exonérés. 
Normalement, selon le gouvernement les franchises doivent servir à financer la lutte contre le cancer, la maladie d'alzheimer, les soins palliatifs. Mais ce dispositif a aussi pour objectif de responsabiliser les assurés sociaux. Est ce efficace ? 
Le ticket modérateur avait pour objectif de "modérer" les dépenses de soins. Le dispositif n'a pas eu d'effet escompté. Les complémentaires santé et la CMU prennet en charge ce ticket modérateur. Il est illusoire de croire qu'une franchise permettra de réguler efficacement les dépenses de santé. 

les protestataires affirment que c'est aujourd'hui un coût inacceptable, les malades devant payer pour obtenir des soins. C'est la fin de la solidarité.  
Mme Bachelot a affirmé "4 euros par mois de plus pour sa santé, c'est un effort qui me paraît bien acceptable". Mr sarkosy a eu les mêmes propos, sa réponse donnée à Bruno-Pascal est indécente(
grevedesoins.fr/images/stories/greve/Lettre_Sarko_BPC.pdf.). Il parle d'une somme modique alors que 50 euros représentent pour un très grand nombre de français un effort important, parfois impossible. Etre pauvre ne signifie pas grand chose pour certains hommes du pouvoirs. 

BR187_18euros.jpg


Il est temps de réagir. Un collectif nationale "contre les franchises méicales et pour l'accès aux soins pour tous" a reçu 91 000 signatures. Ou est la votre ?

N'hésitez pas ! Ajoutez votre nom : www.contre-les-franchises.org/

Publié dans Politique de santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

patrick 21/01/2008 01:06

Luttons!!! Infirmiers infirmière luttons!!!

pirlouit37 19/01/2008 22:25

VOICI MON +5 DU JOUR....19/01
BONNE SOIREE...PIRLOUIT37...

Mélanie 19/01/2008 20:05

C'est horrible d'avoir à en arriver là pour se faire entendre ! Je vais signer la pétition...

le gwada 19/01/2008 16:48

Travaillant à la sécurité sociale depuis 13 ans, je constate de multiples dérives. Les plus importantes sont les abus des cliniques et des assurances privées. C'est fascinant ce qui est dit et ce qui se passe reellement. Depuis longtemps on veut mettre la sécurité sociale en concurrence. On a ouvert une brèche, on y va, on y court.

Laurent 19/01/2008 12:29

Il faut faire des mouvements durs pour se faire entendre. C'est la honte. Le trou de la sécu c'est pas moi. Aux usa il y a une inflation des depenses de santé et ils marchent avec des assurances privées. e qui prouve que ce n'est pas en mettant des franchises qu'on limitera les depenses.