Quelle avenir pour la profession ?

Publié le par patdinina972

La profession infirmière est une profession généraliste. D'ailleurs, c'est autour d'elle que beaucoup de professions paramédicales se sont créées. Toutefois, les paramédicaux sont considérés comme des aides pour l'activité médicale. Ils sont soumis à la responsabilité du médecin. Même si le médecin est un collaborateur, dans les faits il y a peu de coopération pour prendre en charge le patient.
Seuls les infirmiers peuvent devenir des spécialistes dans un champ clinique : infirmier de bloc opératoire, infirmier anesthésiste ou puéricultrice.

inf-spec-anest-copie-1.jpg

Les infirmiers peuvent tout de même obtenir des compétences, pouvant être considérés comme des personnes ressources ou expertes : qualité hygiène, endoscopie, personnes porteuses de stomie.... .
De même, ils peuvent avoir la qualité d'infirmier de recherche clinique. Malgré ce terme, ils ne peuvent qu'assister l'investigateur tout au long de l'essai.
Mais ceci reste de l’ordre du management local et d’une reconnaissance dans un lieu précis sans possibilité ni de rémunération adaptée ni d’évolution de carrière. Le chemin est encore long. Malgré la réforme de l'enseignement supérieur sur la base LMD, la formation n'est pas reconnue à sa juste valeur.
En France, la profession infirmière est donc limitée aà sa plus simple expression. Qu'en est il dans les pays  outre atlantique ?


Aux Etats-Unis, la pratique d'infirmière clinicienne a été créée dans les années 60. Il y a deux type d'infirmière :
 - l'infirmier spécialiste clinique qui a la qualité d'infirmier et en même temps les fonctions suivantes : enseignante, conseillère-consultante, chercheur, manager, expert clinique.
 - l'infirmier praticien peut avoir des activités médicales de diagnostic, de prescriptions et d'actes médicaux.
Au niveau de la formation, les infirmiers auront acquis un niveau Master.

Au canada, la pratique infirmière avancée
"repousse les frontières du champ de l’exercice de la profession infirmière et contribue au savoir infirmier et à l’épanouissement et au progrès de la profession " (Association des infirmières et infirmiers du Canada 2002).
Deux types d'infirmiers existent : les infirmiers cliniciens spécialisés et les infirmiers praticiens. 
Les infirmiers praticiens spécialisés peuvent prescrire des examens diagnostiques, des médicaments et d'autres substances, utiliser des techniques ou appliquer des traitements médicaux invasifs.

Quel avenir pour la pratique infirmiere en France ?

Selon le DHOS, les perspectives du métier infirmier seront menée comme suit :

Pratique confirmée
Spécificités dans une discipline discipline (cardiologie, psychiatrie, urgence, médecine interne, etc.) 

Expertise ciblée
Expertise ciblée sur une pathologie ou sur une technique compétences approfondies sur une pathologie ou sur une technique

Pratique avancée
Expertise sur un champ global clinique comportant des pratiques avancées compétence du niveau de l'expertise du champ incluant 3 dimensions : diagnostiquer une situation, évaluer et prescrire.

N'oublions pas tout de même qu'il est important de faire évoluer les salaires des infirmiers et le niveau d'étude, source également de motivation, avant de réformer la pratique.

Publié dans Politique de santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Emploi infirmier 19/08/2014 10:58

Bonjour,
Ce sujet m'intéresse énormément étant infirmière à l'hôpital Delafontaine (93) depuis 3 ans, j'aimerais savoir quel avenir est prévu pour mon poste. Car pour gagner plus, travailler plus n'est pas
nécessairement la solution idoine. Je crois aussi que se former tout au long de sa vie professionnelle est la meilleure manière de s'assurer un avenir des plus encourageants.
Je pense de plus en plus à m'orienter vers l'intérim et le remplacement de médecin en libéral ou en privé de préférence, pour voir ce que cela donne. Je suis certaine que les perspectives
financières doivent être très favorables!
Si vous vivez, ou avez vécu ce genre d'expériences, faites m'en part s'il vous plait. Vos conseils me seront d'une grande aide!

formation aide soignante 16/01/2013 11:42

bonjour , ce sujet m’intéresse beaucoup

infirmier libéral 14/06/2008 19:15

Le pseudo choisi en dit long sur mon mode d'exercice ...

Infirmier libéral, le sentiment d'être le bouche trou est décuplé par le sentiment d'être le larbin de service qui doit venir au claquement de doigt ...

Aucune compréhension du mode d'exercice ni des contraintes de la profession.

Aucune reconnaissance et aucune possibilité de survie en cas d'accident ou d'arrêt de travail !

marie joe 19/01/2008 12:31

Tu as raison Aurélien. Unissons nous. Moi j'en ai assez d'être prise pour un bouche trou tune executrice des medecins roi des demeures.

aurelien 19/01/2008 10:19

Il faut un mouvement dur et long de tous(tes) les infirmiers(es). Ras le bol d'etre les oubliés, les laissés pour compte.Nous sommes les propres responsables de notre situation, nous trimons comme des malades pour des salaires de misère. Plus de solidarité dans les mouvements de grève de tous pour faire avancer le problème.