400 000 à 700 000 fonctionnaires dans les rues

Publié le par patdinina972

La mobilisation fut un succès. Partout en France on dénombrait 148 manifestations. Toutes les administrations (Etat-hospitalier-territoriaux) étaient dans la rue. Cette journée d'action était centrée sur le pouvoir d'achat.



pourune.jpg



5,2 millions de fonctionnaires sont inquiets. En effet, selon l'IPSO, un sondage publié mardi, un agent sur deux se déclare inquiet sur l'évolution de la fonction publique. 30% ont perçcu une dégradation de la situation à court terme. 30% des interrogés veulent une amélioration de leur pouvoir d'achat, 20% des moyeins humains et 18% une amélioration des conditions de travail.
Il est vrai que depuis 2002 aucune revalorisation du point indiciaire n'a été faite. Pire, dans la fonction publique hospitalière, la grille indiciaire des infirmiers date de 1988. Certes, les fonctionnaires de tout horizon ont eu une augmentation en février 2007 de 0,8%, mais ceci paraît être une goutte d'eau dans un océan !


p.jpg


I y a moins d'un mois, le gouvernement a proposé de rémunérer quatre jours de RTT travaillés. Peu efficace, car les tâches à l'hôpital sont lourdes et très épuisantes. Cette initiative n'est pas voulue par les salariés des hôpitaux. Ce qu'ils souhaitent c'est le règlement  des heures supplémentaires accumulées. Travailler plus pour gagner plus, quel beau slogan !!
A l'hopital public, la manifestation a pris aussi une autre ampleur, c'est la défense du service public et contre les dérives de l'hôpital entreprise. Depuis l'intervention du Président de la République le 15 octobre au CHU de Bordeaux, voir article
http://viehopital.over-blog.com/article-13271368.html, la volonté de Mr Sarkozy est de libéraliser le secteur de la santé. "C'est l'étranglement et la paupérisation du système public de santé français qui est programmé" selon un syndicat des médecins. 



arton128.jpg



Les plus démunis seront les premières victimes, et les pathologies les plus graves et le long séjour seront très pénalisés. Les soignants doivent parler d'humanisation des soins, mais ceci n'existera plus. La pénébilité du travail importante, l'épuisement, le peu de rémunération et la non considération du gouvernement poussent les soignants à quitter l'hôpital public. Est ce la fin du service public ?
Pourtant , selon le même sondage de l'IPSOS, la fonction publique en général est appréciée par la population, la moitié des sondés souhaite que les fonctionnaires qui partent à la retraite soient remplacés (
http://www.ipsos.fr/CanalIpsos/articles/1799.asp).

Cette grève sera t-elle suffisante pour renverser la tendance ? Il y a peu de chance !!

Publié dans Politique de santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Une IDE en colère 21/02/2008 20:20

Je suis indignée par ce que je lis !!!
Depuis quand les IDE sont-elles payées pendant leurs études ???? Diplômée depuis 2002, je n'ai jamais touché un centime pour me former. J'ai dû faire un prêt étudiant à des taux exorbitants que j'ai commencé à rembourser une fois diplômée. Ce que perçoivent les étudiants sont des indemnités de stage, indemnités qui font suite aux nombreuses grèves des étudiants infirmiers d'avant 2001 !!!
Quant à ce cher gouvernement, on a un peu plus de recul maintenant et on SAIT désormais que RIEN NE SERA FAIT ! Même si c'était déjà couru d'avance, certains crétins ont cru en lui ...
Quant aux horaires, là encore vous n'avez rien compris... Ce ne sont pas nos horaires pénibles que nous défendons; nous savions en faisant l'IFSI à quoi s'attendre, enfin, ayez un peu de jugeotte ...
Ce que nous contestons ce sont les rythmes de travail illégaux:
Pour exemple:
Lundi: 6H 14H
Lundi ( le même ) 21 H 7 H car l'IDE de nuit vient d'avoir un accident
Mardi: 13 H 21 H
Mercredi 6 H 14 H
Jeudi 13 H 21 H
Samedi 21 H 7 H , etc...

Ce sont les irrégularités horaires qui sont épuisantes et non les horaires de matin ou de nuit, en soi !
Et imaginez vous que l'IDE fait 35 heures et peut bénéficier, comme les éboueurs par exemple de jours de repos prédéfinis ???? NON, car il n'y a pas assez de personnel dans les hôpitaux pour avoir tous nos jours de repos...
Et connaissez vous le salaire d'un éboueur en comparaison de celui d'une infirmière ??? NON alors FERMEZ LA !

Passez donc votre DE ( si toutefois vous réussissez le concours et les 3 ans d'étude sans vous faire griller ), travaillez quelques années et on en reparle après...
J'ai horreur des gens qui ne savent pas de quoi ils parlent ...

rodolpho 25/11/2007 14:55

Je ne suis pas vraiment avec ces infirmières sur ce coup là...Déjà Sarkozy leur a rendu visite et a promis de s'occuper d'elles et le lendemain elles font grèves alors non, laissez-lui le temps tout de meme!
Et puis quand j'ai entendu les revendications et bien je m'excuse mais c'est du pipeau, il y a beaucoup de métiers en France ou en début de carrière on ne touche pas ce qu'elles touchent. Ensuite concernant la validation du bac + 3 et la reconnaissance d'un statut d'étudiante je ne suis pas d'accord non plus car cela voudrait dire qu'elles auraient droit à une bourse d'études alors qu'elles sont payées en 2ème et 3ème année et que c'est déjà assez dur pour les vrais étudiants "pur fac" qui eux n'ont pas de rémunération autre que la bourse universitaire, cette derniere étant déjà difficile à obtenir...
Ensuite sachez qu'il n'y a pas que les infirmières qui travaillent les jours fériés et les weekend et les nuits alors je ne vois pas pourquoi cette question est toujours relevée pour elles...par exemple là ou je travaille (à l'aéroport) personne ne conteste les horaires de nuit ou les weekends et meme si pour les hotesses c'est moins dur(je le reconnais) , je pense que pour les bagagistes c'est coton et tous les livreurs, éboueurs et compagnie...Franchement quand on devient infirmière on sait tout ca alors il ne faut pas se plaindre car dans le médical, comme dans beaucoup d'autres branches d'ailleurs, et bien on ne regarde pas ses heures, ou alors on se cherche un travail de bureau tranquille mais moins épanouissant. Chacun est libre, mais tout ca se sait et n'est pas nouveau.

christine MARCHANT 25/11/2007 12:13

signez les petitions sur acpsy.com

Une pour l'appel à démission collective http://www.acpsy.com/petitions/?petition=2
Une pour le soutien des usagers à ce mouvement
http://www.acpsy.com/petitions/?petition=5

antoine 24/11/2007 21:43

Ma femme est infirmiere depuis 7 ans et elle pense déjà à la reconversion. Elle est épuisée, démotivée et veut de moins en moins s'investir.
Unissez vous et battez, je soutiens votre cause et celle des fonctionnaires en general !!

Tud 24/11/2007 19:18

Bien vu,
mais que fait-on ? les syndicats semblent désarmés ou frileux ? Ils ont finalement sous la pression de quelques uns mis un ultimatum au gouvernement de 8 jours... mais la semaine prochaine, après la grève des cheminots, oseront-ils appeler à une nouvelle grève ?
Il nous reste nos illusions... ou plutôt nos convictions !!