"Je veux donner de l'air" dixit Sarkozy

Publié le par patdinina972

Le Président Sarkozy a présenté mardi 15 octobre au CHU de Bordeaux sa conception de l'hôpital d'aujourd'hui. Au même moment, la commission Larcher doit établir un état des lieux afin de redéfinir les missions de l'hôpital public. Cette commission doit rendre son rapport définitif au printemps.
Pour le Président Sarkozy, la tarification à l'activité (T2A) doit s'étendre à toutes les activités de l'hôpital, c'est à dire au secteur moyen séjour et ensuite aux établissements psychiatriques. "C'est la condition première du pilotage, le socle de l'autonomie" a t-il affirmé. 
cid-016601c783758345caf0f1e6cd53sn118896190313.jpg
















Il souhaite qu'aucun établissement ne soit déficitaire à la fin de son mandat. Pour cela, il proclame qu'une autonomie de gestion des hôpitaux, qui doit permettre selon ce dernier un retour à l'équilibre des comptes d'exploitation. Le directeur deviendra "le seul patron reconnu". Ces chefs d'établissement décideront seul, sans l'aval des partenaires sociaux, ni de son ministre de tutelle de transférer les activités logistiques au privé. On privatise de l'intérieur l'hôpital public.

La contractualisation à tous les niveaux seront organisées et multipliées. Les contrats entre agences régionales d'hospitalisation et les hôpitaux devront être plus encadrés avec des objectifs détaillés et beaucoup plus précis. Les contrats de travail pourront, et devront être individualisés "à toutes les strates de l'hôpital", accompagnés d'un interressement. Ceci commencera en 2008. Enfin, les contrats de gré à gré se généraliseront, permettant aux médecins d'augmenter leur salaire.

Il a été beaucoup question de rentabilité, mais il n'a pas oublié de rouvrir un dossier rempli de promesse qui depuis plus de cinq n'a pas été tenu : la reconnaissance de nos études à BAC+3, c'est à dire à l'intégration de ces études au cursus universitaire Licence Master Doctorat (LMD). Mais, il nous l'avait déjà promis mais avait affirmé que cela etait pour l'instant trop compliqué.

Est ce une bouffée d'air frais? Privatiser et individualiser les rapports de travail à l'hôpital me paraissent incompatibles avec les principes de service public. Ceci remet en cause les bases du statut des personnels. Et cette forme de gouvernance et ce nouveau mode de financement, inspirés du privé ouvrent la voie à la privatisation rampante. Il faut "conforté le secteur privé" selon lui. On nous prépare à la privatisation!! 

arton492-copie-1.jpg

En catimini, les fonds privés s'immiscent dans les activités des hôpitaux. L'Assistance Publique des Hôpitaux de Paris a déjà passé un accord financier avec la Deutsche Bank et le groupe financier Dexia, groupe contrôlé majoritairement par des capitaux flottants. La logique finacière s'installe progressivement à tous les étages de l'hôpital, on connait la suite : on dégraisse ou on ferme ce qui n'est pas assez rentable, on augmente la productivité du travail à outrance, on licencie, les mauvais payeurs dehors, les pauvres aux associations caritatives.....

Une recommendation a été faite à La France le 21 juin 2003 au sommet européen de Thessalonique :
« Surveiller attentivement l’efficacité des mesures prises pour enrayer la spirale des dépenses dans le secteur de la santé, et ramener leur évolution à un niveau plus supportable, et, le cas échéant, d’adopter de nouvelles mesures pour atteindre cet objectif ». Les objectif seront atteints, et on voit au détriment de quoi!

Le président veut faire fonctionner le public comme le privé, alors que nous n'avons pas les mêmes obligations et objectifs. Nous demandons qu'une chose, des MOYENS.

J'espère que le peuple bougera, tout comme le personnel hospitalier dans son ensemble. J'ai espoir car un sondage paru en 2004, fait par la sofres indique que
 la privatisation de l’hôpital public est massivement rejeté par les Français et cela, quelles que soient leur appartenance sociale ou leur appartenance politique : 4 % seulement le souhaitent ( voir le lien www.fhf.fr/file.php?tb=dos_article&at=id_article&px=fic2&id=731).

Le président nous parle beaucoup de rentabilité, rien sur la qualité des soins à apporter. Que adviendra t-il de ce service public qui a été désigné par l'OMS meilleur système de santé parmi 191 pays?16194-th.jpg

Publié dans Politique de santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

antisarkozyste 18/04/2008 02:41

j'ai trouvé cette pétition : pétition pour la déstitution de sarkozy, j'ai signé et je vous invite a signé sur www.antisarkozysme.com

debby-la-debil 25/12/2007 09:59

+5 ! tu le mérite bien !!

fé pareil stp sur :

http://debby-la-debil.boosterblog.com!

a biento j espere !

é passe un joyeux noel !

kiss !

moustapha 06/11/2007 14:18

une mobilisation au niveau nationale s'impose. Je suis interne a l'hopital bretonneau et les conditions de travail pour chaque categorie de personnel se dégradent. Qui peut dire que le gouvernement travaille en notre faveur? ne favorise t il pas les leurs? On voit imposer dans notre monde une elite aristocratique qui s'octroie des pouvoirs, telle l'augmentation sans equivoque du salaire de sarko alors que ds le meme temps, on demande d'en faire plus!!! Et si on demande une augmentation de salaire, on nous réponds tais toi et bosse plus!
ouvrons les yeux et unissons nous pour le mouvement du 20 novembre.

sophie 04/11/2007 20:40

Je me suis récemment écrite dans la catégorie Art, evidemment, pour augmenter un peu ma position, j'aurais besoin d'aide. Pourrais-tu en echange du +5 que je viens à linstant de tatribuer en fair de même pour me donner un cou de pouce ?
Si tel est le cas, merci c gentil et repass qd tu ve sur mn blog pr avoir un +5

http://by-s0phie.boosterblog.com

christine MARCHANT 03/11/2007 18:08

Si on veut agir on peut essayer une nouvelle forme de mobilisation!
A voir sur http://www.acpsy.com/